Écrire n’a jamais été aussi simple!

Mieux gérer son temps

Oct 4, 2021

Je divise ma vie en deux périodes : celle avant petite madame et celle qui a commencé après sa naissance. Dans cet article, j’écrirai souvent ma vie d’avant pour désigner la première et dans ma nouvelle vie pour la deuxième, ou des synonymes. Je suis une passionnée de développement personnel.

 Dans mon ancienne vie,  j’avais un emploi du temps strict auquel je ne dérogeais que sous la pression interne de mes besoins primaires. En d’autres termes, quand je résistais au changement, quand je procrastinais. J’écoutais des enregistrements audio et des vidéos de motivation chaque jour. Quand je vivais seule, je collais des citations inspirantes dans ma chambre que je pouvais lire au réveil et à n’importe quel moment dans la journée. Comme si cela ne suffisait pas, j’ai un document Word sur lequel j’ai rédigé tous mes objectifs pour les dix prochaines années. Cette méthode m’a été inspirée par Tony Robbins et Napoleon Hill. Monsieur Hill recommande de lire ses objectifs plusieurs fois par jour pour que le cerveau sache toujours quoi faire, et pour éviter d’être dérouté de sa mission. C’est une tâche difficile à tenir. Il m’arrive parfois de les lire très tôt ou le soir une fois par semaine. 

 Dans ma nouvelle vie, j’aime tout autant écouter les vidéos sur le développement personnel. Tous les matins, j’écoute une vidéo sur le sujet afin de me motiver et me permettre de rester concentrée sur mes objectifs. Si je les trouve utiles, je réalise que ces conseils sont, parfois, inadaptés à la vie de tout le monde. Oui, on ne va pas se mentir, j’ai souvent pensé que ceux qui écrivent des citations motivantes n’ont pas d’enfants. S’ils en ont, ils ne s’en occupent pas eux-mêmes ou ils bossent sur leur projet la nuit, quand les enfants dorment. Ce n’est qu’une perception. Je pense que je serai plus attirée par un coach qui me dirait qu’il a des enfants et comment il intègre ses préceptes à sa vie de parents. En effet, on a tous vingt-quatre heures, mais nos engagements divergent les uns des autres. Dans ma vie précédente,  je programmais, par exemple, mes séances d’écriture le matin parce que je suis plus productive à ce moment de la journée. Aujourd’hui, petite madame influence fortement quand j’écris. Il m’arrive d’écrire le matin, dans la journée, le soir où dans la nuit. En effet, quand tu as un enfant ou un travail à temps plein, tu apprends à jongler si tu veux respecter les conseils des coachs pour atteindre tes objectifs. Malgré ces divergences, je continue de lire des livres pour me motiver. À ce sujet, j’ai relu mes notes de lecture d’un livre écrit pour les personnes créatives (auteurs, créateurs de contenus, blogueurs, artistes, etc.)  Elles sont tirées du livre Manage your day-to-day life: build your routine, find your focus, and Sharpen your creative mind. C’est un recueil de plusieurs essais écrits par différents auteurs. En les relisant, je me suis souvenue des raisons pour lesquelles j’ai adoré ce livre dont les conseils s’intègrent bien à ma vie actuelle. J’ai eu un coup de cœur en lisant ces citations qui sont faciles à implémenter dans sa routine avec ou sans enfants ! Génial non?  C’est tellement génial que j’ai décidé de les partager avec toi. Malheureusement, ces citations sont en anglais. J’espère qu’elles te motiveront à avancer.

On inspiration 

Il nous arrive souvent de déclarer ne pas avoir d’inspiration, ce qui affecte la fréquence à laquelle on écrit. On s’assoit devant son ordinateur et rien ne sort. Alors, on se décourage, et on laisse tomber. Ici, l’auteur de la citation conseille aux personnes créatives de créer un cadre de travail propice à l’écriture, à la rédaction de leur œuvre de manière générale: “Don’t wait for inspiration; create a framework for it.” (P. 23)

Le cadre de travail peut être une routine que l’on a avant, et/ou après chaque séance de travail. On peut, par exemple, se préparer une tasse de café, faire des charades ou des jeux de mots, prendre une bouffée d’air frais cinq minutes avant. Cette routine déclencherait un signal au cerveau qui saurait que c’est le moment de travailler.

Be proactive

Quelle est la première chose que l’on fait généralement quand on se réveille le matin? On prend son téléphone pour consulter sa messagerie et les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, WhatsApp, Gmail, Yahoo, etc.) La plupart du temps, des messages attendent une réponse. Or, si tu commences ta journée par ça, ta routine est foutue, ce n’est clairement plus ta priorité comme cette citation le décrit :

“If you want to create something worthwhile with your life, you need to draw a line between the world’s demands and your own ambitions…If you’re not careful, that area will fill up with e-mail, meetings, and the requests of others, leaving no room for the work you consider important.”(p.25)

Répondre aux messages est une activité réactive. Par là, tu accordes la priorité aux autres plutôt qu’à toi. Quand tu as un enfant, tu comprends vite que chaque minute compte. Je suis, par exemple, en train de rédiger cet article pendant qu’elle dort.  Il est 7h48. Si j’avais commencé par consulter mes courriels, je n’aurais pas avancé. Donc, commence toujours par ton travail comme il est écrit: “The single most important change you can make in your working habits is to switch to creative work first, reactive work second. This means blocking off a large chunk of time every day for creative work on your own priorities, with the phone and email off.” (P.26)

Ensuite, tu peux découper ta journée en tâches. Pour moi, je découpe plutôt ma semaine en tâches. Je dédierai, par exemple, le lundi aux tâches administratives, le mardi à la création de contenu, etc. Cette méthode me donne l’impression d’être plus organisée et plus efficace. Ça donne de la visibilité à mes objectifs.  

“Dedicate different times of day to different activities: creative work, meetings, correspondence, administrative work, and so on.” (P.29)

On connectivity 

Dans cette citation, l’auteur critique l’impact des médias sociaux dans notre vie. Ça prend un espace tellement important dans notre vie au point de créer un sentiment d’urgence. Il y a aussi le FOMO (Fear of missing out) qui fait en sorte que l’utilisateur des réseaux sociaux ressent le besoin de devoir consulter tous les réseaux sociaux tout le temps car, il ne veut rien rater. Malheureusement, quand on est constamment connecté, notre travail en prend un coup. On n’avance pas comme il est dit ici: “Through our constant connectivity to each other, we have become increasingly reactive to what comes to us rather than being proactive about what matters most to us.” (P.18) 

Penser. Prendre le temps de penser. Poursuivre ses rêves c’est bien, prendre une pause de tout et, spécifiquement des réseaux sociaux est nécessaire. Faire le point dans la journée permet de se recentrer, de constater si on avance ou pas. Ça permet aussi de prendre soin de soi. Je sais que s’arrêter est difficile. Mais dis toi que les informations que tu consommes ne fuient pas. Elles seront toujours là après ta déconnexion. Dis-toi aussi que les créateurs des réseaux sociaux ont atteint leurs objectifs en créant des plateformes qui leur permettent de vivre une vie décente. Pense aussi à t’enrichir. Pour te faciliter la vie, tu pourrais fixer un moment de la journée pour prendre une pause. Ce serait un rendez-vous quotidien. Moi, je le fais le soir, quand petite madame dort. Je prends généralement trente minutes pour moi. Trente minutes de silence.

“Take a rare pause from your incessant doing to rethink how you do what you do.” (P.19)

The power of frequency 

La répétition est une tâche essentielle dans la poursuite de ses objectifs,ou  la finition d’un travail. Je m’en suis rendu compte pendant la rédaction de mon ancien manuscrit. Quand je n’écrivais pas pendant plusieurs jours, j’avais soit des pannes d’inspiration ou il me fallait du temps pour me souvenir du contenu. Aujourd’hui aussi que je travaille sur un nouveau roman, écrire tous les jours ou plusieurs fois par semaine facilite ma réflexion. Pourquoi ? Parce que je garde mon cerveau frais, il n’est pas déconnecté de mon travail et peut produire plus d’idées. Il comprend ma mission. Cest plus facile de continuer à écrire. En ce qui concerne le blog, j’essaye d’écrire chaque semaine. Écrire est nécessaire et je m’exerce à défaut d’avancer sur mon nouveau manuscrit. Je m’y suis remise hier en lisant ces notes sur la répétition qui m’ont sortie de ma torpeur.

“Frequency keeps the pressure off because you write every day. Frequency sparks creativity.”(p.35)

“Frequency nurtures frequency. You can work effectively for a short span of time if you write frequently.” (p.35)

Donc voilà, nous sommes arrivés au terme de cet article. J’espère que ces quelques citations t’ont inspiré.e et que tu en retiendras une au moins. Si oui, dis-nous laquelle de ces citations t’a le plus inspiré.e? Partage-le en commentaire avec nous.

On se dit à lundi prochain!

N.B j’utilise le masculin de façon générale. Ça facilite la lecture. 

Bibliographie 

Glei K., Jocelyn. Manage your day-to-day life: build your routine, find your focus, and Sharpen your creative mind. The 99U Book Series. Web.

Related posts

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »